Brouillon de livre !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Brouillon de livre !

Message par Ungeduld le Sam 2 Aoû - 7:42

J'ai eu la folle idée d'écrire un livre. Je veux sortir du virtuel. Le problème est que j'ai du mal à écrire en sachant que je ne suis pas lu - et probablement que je ne le serai pas plus tard non plus, car je ne suis pas sûr que mon livre trouve preneur. J'essaie de faire la synthèse de toutes les lectures que j'ai faites, de toute ma vie depuis ces dernières 15 années. J'ai beaucoup réfléchit, car pour moi vivre n'a jamais été simple et évident. Je suis du genre à me poser toujours 56 questions, mais il arrive que j'aie l'intuition de quelques réponses... C'est l'objet de mon livre.

Je vais donc publier ici le brouillon, question de me sentir lu, même si vous ne lirez peut-être pas et que vous trouverez ça ennuyeux. C'est ma plus grande crainte : que l'ensemble soit empesé et ennuyeux, prétentieux pour tout dire. Je voudrais trouver un ton simple, qui aille droit au coeur, mais je n'ai pas encore mis le doigt dessus. Peut-être qu'en écrivant ici, ça va m'aider.

Vos commentaires, suggestions, critiques - même méchantes ! - sont les bienvenus !


Dernière édition par Ungeduld le Sam 2 Aoû - 7:59, édité 1 fois

_________________
L'homme est un dieu tombé qui se souvient des cieux. (Lamartine)
avatar
Ungeduld
Habitué
Habitué

Masculin Nombre de messages : 285
Age : 52
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 11/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brouillon de livre !

Message par Ungeduld le Sam 2 Aoû - 7:46

Présentation du livre et de l’auteur, et de l’autorité qu’il a pour écrire un tel livre…


La réalisation de soi : titre bien vague que je vais devoir t’expliquer un peu, lecteur. Mon titre fait référence aux fameux besoins fondamentaux, tels que décrits par Maslow. La réalisation de soi est celui qui se trouve tout en haut des autres besoins. J’aime que les choses soient claires, alors je le définirai très simplement par le besoin de créer que nous portons tous en nous. Être créateur ne veut pas dire que l’on doive nécessairement écrire un roman ou peindre un tableau ! La créativité va plus loin que cela : elle est l’expression même de la force vitale en nous, qui cherche à se manifester à travers nous. Nous vivons la plupart du temps de manière bien peu créative : nous nous adaptons aux conditions de notre milieu au lieu de lui apporter notre marque personnelle. Ce faisant, nous ressentons une sourde insatisfaction : nous ne sommes pas les créateurs de notre vie. Quelque chose en nous demeure inexploité. On subit sa vie, on suit les sentiers tracés par d’autres, et on ne se pose pas trop de question sur leur destination. Le créateur, celui se réalise, ne subit pas sa vie : il la crée. Quoiqu’il fasse, il apporte sa touche personnelle, unique., il transforme son monde pour qu’il se modèle à ce qu’il est. Il trouve des solutions originales aux problèmes qui se posent à lui, il ne suit pas les sentier balisés, mais le chemin le moins fréquenté, celui qu’il trace lui-même ! Il peut connaître l’échec, le malheur, mais il est en fin de compte bien plus satisfait de sa vie que la plupart des gens, qui ne s’écartent jamais des sentiers bien balisés, mais qui crèvent d’ennui et d’insatisfaction, parce qu’ils paient cette sécurité au prix d’eux-même.

Cette insatisfaction, la ressens-tu, lecteur ? As-tu l’impression que ta vie est un long fleuve tranquille dont tu ne contrôles pas le cours ? Je la ressens depuis longtemps, et elle est à l’origine de ce livre, qui est la synthèse d’années de lectures, de questionnements sans fin, pour essayer de définir cette insatisfaction créatrice et lui trouver un mode d’expression. J’ai lu Maslow, Jung, Peck, et bien d’autres auteurs, j’ai épluché des livres de psychologie populaire, la plupart parfaitement superficiels, mais j’en ai quand même extrait quelques clés qui pourront peut-être t’ouvrir des portes à toi aussi. Mon livre se veut à la fois une réflexion, mais aussi un guide pratique en quelque sorte. Je ne voulais pas seulement te montrer des portes, mais te donner aussi la clé pour les ouvrir. Vivre, car c’est de cela qu’il s’agit, est un art, avec ses « techniques », comme n’importe quel art. Je ne prétends nullement être un maître. Je n’ai pas de diplômes prestigieux pour asseoir mon autorité, pas des réalisations grandioses derrière moi. Je ne suis le dépositaire d’aucun savoir spécial me venant d’une source transcendante, je n’ai reçu aucune révélation. Je ne suis qu’un homme insatisfait de sa vie, car il sent qu’une partie de lui-même ne trouve pas de moyens d’expression. Cet homme que je suis a toutefois déjà trouvé quelques clés. Je n’ai pas la prétention d’élaborer un « système », juste d’exposer les intuitions qui me sont venues dans ma recherche d’une vie dont j’aurais l’impression d’être le maître d’œuvre, plutôt que de la subir. Je t’avouerai même que j’écris ce livre un peu pour moi-même. Je veux devenir le « meilleur élève de ma classe », comme l’était le compositeur Rimsky-Korsakov, qui apprenait la composition à mesure qu’il l’enseignait à d’autres… Je me mets à l’écoute de cette force vitale que je porte en moi, et je retiendrai d’autant mieux les leçons qu’elle m’enseigne que je vous les enseignerai à mon tour. Voilà toute l’autorité dont je me réclame, en espérant que mes écrits trouveront chez toi un écho, et que tu te sentiras plus « vivant » à leur lecture. Car c’est le but ultime de ce livre : t’amener à vivre plus, à sentir en toi la vie couler à flot, un flot qui trouveras son propre chemin.

_________________
L'homme est un dieu tombé qui se souvient des cieux. (Lamartine)
avatar
Ungeduld
Habitué
Habitué

Masculin Nombre de messages : 285
Age : 52
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 11/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brouillon de livre !

Message par jazzygirlqc le Sam 2 Aoû - 8:05

L'introduction est intimiste et se lit comme si on était assis à la même table que toi ! On a le sentiment que tu nous regarde bien droit dans les yeux, entrecoupé ça et là par ce petit mouvement du regard qui fuie le nôtre à l'occasion pour cacher la timidité que t'inspirent les confidences à venir !

Être créateur ne veut pas dire que l’on doive nécessairement écrire un roman ou peindre un tableau ! La créativité va plus loin que cela : elle est l’expression même de la force vitale en nous, qui cherche à se manifester à travers nous.

Voilà en peu de mots ce que j'essais d'exprimer sur mon propre forum et que j'appelle "cultiver sa jazz attittude" !

Je t'encourage à persévérer et à poursuivre ce besoin que tu ressens de nous livrer la synthèse de tes lectures et l'effet positif qu'elles ont engendré dans ta propre existence !

_________________
avatar
jazzygirlqc
Visiteur
Visiteur

Féminin Nombre de messages : 92
Age : 60
Localisation : Ste-Adèle QC
Date d'inscription : 12/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://jazzatt.forumactif.info

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brouillon de livre !

Message par Ungeduld le Sam 2 Aoû - 8:13

jazzygirlqc a écrit:L'introduction est intimiste et se lit comme si on était assis à la même table que toi ! On a le sentiment que tu nous regarde bien droit dans les yeux, entrecoupé ça et là par ce petit mouvement du regard qui fuie le nôtre à l'occasion pour cacher la timidité que t'inspirent les confidences à venir !

Être créateur ne veut pas dire que l’on doive nécessairement écrire un roman ou peindre un tableau ! La créativité va plus loin que cela : elle est l’expression même de la force vitale en nous, qui cherche à se manifester à travers nous.

Voilà en peu de mots ce que j'essais d'exprimer sur mon propre forum et que j'appelle "cultiver sa jazz attittude" !

Je t'encourage à persévérer et à poursuivre ce besoin que tu ressens de nous livrer la synthèse de tes lectures et l'effet positif qu'elles ont engendré dans ta propre existence !

Merci pour ton commentaire, très imagé. Il me touche. C'est vraiment ce que je veux faire : donner à mon livre un ton intimiste. Je ne veux pas en faire un guide, mais le livre d'un homme qui parle, dans toute sa nudité, de son rapport avec la vie, et ce que ça lui enseigne. Un peu dans le genre des « Essais » de Montaigne, quoi... Je n'ai pas encore tout-à-fait trouvé le ton.

_________________
L'homme est un dieu tombé qui se souvient des cieux. (Lamartine)
avatar
Ungeduld
Habitué
Habitué

Masculin Nombre de messages : 285
Age : 52
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 11/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brouillon de livre !

Message par Ungeduld le Sam 2 Aoû - 8:17

Je relis, et c'est plein de fautes, de coquilles... :@ Bon, faut pas que je m'arrête à ça, sinon je n'avancerai pas. :stop:

_________________
L'homme est un dieu tombé qui se souvient des cieux. (Lamartine)
avatar
Ungeduld
Habitué
Habitué

Masculin Nombre de messages : 285
Age : 52
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 11/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brouillon de livre !

Message par jazzygirlqc le Sam 2 Aoû - 8:26

Ungeduld a écrit:Je relis, et c'est plein de fautes, de coquilles... :@ Bon, faut pas que je m'arrête à ça, sinon je n'avancerai pas. :stop:

T'as raison, commence par jeter sur papier tes idées en fusion....la correction du texte se fait en toute dernière étape ! gros bisous

_________________
avatar
jazzygirlqc
Visiteur
Visiteur

Féminin Nombre de messages : 92
Age : 60
Localisation : Ste-Adèle QC
Date d'inscription : 12/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://jazzatt.forumactif.info

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brouillon de livre !

Message par Diane le Sam 2 Aoû - 10:48

Ça n'est pas grave les fautes ou coquilles Ung, ce qui est important c'est ce que tu vas projeter de toi en avant et qui t'aidera a avancer dans ta quête.
Déjà on sent le changement qui s'amorce. cheers Ta sincérité me touche beaucoup.

_________________
"il faut beaucoup de chaos en soi pour accoucher d'une étoile qui danse"
Nietzsche
avatar
Diane
Participant
Participant

Féminin Nombre de messages : 160
Localisation : Champlain a l'Île Val d'Or.
Date d'inscription : 14/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://les-petits-torrieux.darkbb.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brouillon de livre !

Message par Capucine le Sam 2 Aoû - 12:06

J'ai aimé ce que j'ai lu, Stef !

Je comprends très bien ce que tu veux dire par créativité. Sais-tu quand moi, je vois si une personne est créative ? C'est très simple : quand j'entre quelque part et que je ressens que c'est «moche», ennuyant, trop propre, sans rien qui traîne ... Habituellement, je n'ai pas envie d'y retourner car ça ne va pas avec moi ... À l'inverse d'une maison «vivante» qui a plein de choses personnelles sur les murs, où on peut marcher sans avoir peur de déplacer ou salir, où il y a souvent la présence d'un ou d'animaux domestiques ... Alors là, je m'y sens chez moi, comme chez Diane. C'est la maison la plus agréable qu'il m'ait été donné de visiter !

Mais il y a toujours des exceptions ... Comme dans toutes choses ...
avatar
Capucine
Visiteur
Visiteur

Féminin Nombre de messages : 66
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 14/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brouillon de livre !

Message par Ungeduld le Sam 2 Aoû - 13:00

Diane a écrit:Ça n'est pas grave les fautes ou coquilles Ung, ce qui est important c'est ce que tu vas projeter de toi en avant et qui t'aidera a avancer dans ta quête.
Déjà on sent le changement qui s'amorce. cheers Ta sincérité me touche beaucoup.

J'essaie de l'être le plus possible. Je me suis tellement caché aux autres ! Je découvre que je n'ai pas de raison d'avoir honte, et je deviens de plus en plus transparent. What a Face

_________________
L'homme est un dieu tombé qui se souvient des cieux. (Lamartine)
avatar
Ungeduld
Habitué
Habitué

Masculin Nombre de messages : 285
Age : 52
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 11/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brouillon de livre !

Message par Ungeduld le Sam 2 Aoû - 13:06

Capucine a écrit:J'ai aimé ce que j'ai lu, Stef !

Je comprends très bien ce que tu veux dire par créativité. Sais-tu quand moi, je vois si une personne est créative ? C'est très simple : quand j'entre quelque part et que je ressens que c'est «moche», ennuyant, trop propre, sans rien qui traîne ... Habituellement, je n'ai pas envie d'y retourner car ça ne va pas avec moi ... À l'inverse d'une maison «vivante» qui a plein de choses personnelles sur les murs, où on peut marcher sans avoir peur de déplacer ou salir, où il y a souvent la présence d'un ou d'animaux domestiques ... Alors là, je m'y sens chez moi, comme chez Diane. C'est la maison la plus agréable qu'il m'ait été donné de visiter !

Mais il y a toujours des exceptions ... Comme dans toutes choses ...

Hi hi, tu te plairais chez moi en ce cas... Very Happy Je suis comme toi : je ne me sens pas à l'aise dans le genre d'environnement que tu décris. Les maisons où tout est impeccable, ou pas un cheveux ne dépasse, ça donne l'impression que la personne qui l'habite souffre un peu de rigidité mentale. Restons souples ! Il en faut de la souplesse pour vivre ! :banana:

_________________
L'homme est un dieu tombé qui se souvient des cieux. (Lamartine)
avatar
Ungeduld
Habitué
Habitué

Masculin Nombre de messages : 285
Age : 52
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 11/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Nous sommes plus que ce que nous croyons être !

Message par Ungeduld le Sam 16 Aoû - 9:47

Le titre de ce livre parle de réalisation de soi. Pourquoi donc insister sur ce petit mot ? Parce qu'il renvoie à une notion beaucoup plus vaste que celle du moi. Nous sommes plus que ce que nous avons conscience d'être. Jung, lorsqu'il parle de notre conscience, parle de la pointe de l'iceberg : tout ce que notre conscience ordinaire ne perçoit pas de nous-même, ce qui se trouve sous la surface, est bien plus vaste ! Ce n'est pas d'une notion abstraite dont je parle, mais de vous, de ce que vous êtes. N'avez-vous, parfois, le sentiment que vous êtes mu par quelque chose qui vous dépasse ? N'avez-vous pas, dans certaines circonstances, de ces éclairs de lucidité où, détaché de vous-même, vous voyez les choses d'une toute autre perspective ? Il y a une jolie expression qui dit qu'il faut « adopter le point de vue de Sirius » : vous vous observez avec cette étrange lucidité, haute et silencieuse, objective. Vous aviez la tête sous l'eau, noyé dans le remou des émotions, et voilà qu'une partie de vous regarde le spectacle de là-haut, sereine, voyant la direction à prendre, la bouée qui se trouvait sous votre nez.

Votre « moi », ce que vous croyez être, n'est qu'une toute partie de vous-même. Le moi dit « je », mais il devrait dire « on ». Il est relié à votre personnalité, mot qui fait référence aux masques que portaient les comédiens dans l'Antiquité pour amplifier leur voix. Vous vous identifiez à cette personnalité, à votre moi, parce que c'est nécéssaire : c'est lui qui nous permet d'agir en ce monde, un peu comme le scaphandre qui protège le scaphandrier et lui sert de véhicule sous l'eau. Le monde ne se limite pas à ce que nous voyons à travers son petit hublot - notre conscience ordinaire.

Certaines philosophies ou religions orientales disent qu'il faut tuer l'ego. L'ego semble nous limiter, nous étouffer. Il a une vision du monde rétrécie, il est à la merci de tous les courants, de tous les remous de nos émotions. Certains on un scaphandre aux lourdes chaussures en plomb : ils ont les pieds bien posé par terre, mais ils ne savent plus nager. Plus notre scaphandre est épais et lourd, plus il nous protège, mais plus il nous empêche d'avancer, de nager avec le courant et de connaître cette délicieuse liberté. Plus il est lourd, moins nous avons la possibilité de faire surface, et de voir le vaste ciel au-dessus de notre tête.

Arnaud Desjardins, grand explorateur des traditions spirituelles de l'orient et de l'occident, emploi une autre image pour décrire le moi, celle de la chenille. La chenille est vorace, elle est tournée vers ses besoins, elle rampe au sol pour les satisfaire, et ne semble consciente de rien d'autre : faut-il pour autant tuer la chenille ? La chenille est égocentrique, mais ça prend une chenille forte pour donner, éventuellement, un beau papillon qui pourra voler vers les autres et s'élever dans l'air, parcourant ce vaste monde.

On pourrait comparer le processus de réalisation de soi à celui qui permet à la chenille de devenir un papillon. La psychothérapie occidentale s'intéresse à notre chenille. Maslow a parlé de ses besoins primaires, ceux qui permettent à la chenille de grandir. La réalisation de soi passe par là. Évidemment, il faut parler en premier de nos besoins corporels. C'est la base. Un corps malade, mal nourrit, ne peut pas réaliser grand chose ! Vient ensuite le besoin de sécurité. Il ne s'agit pas seulement d'assurer notre sécurité physique. Quand nos parents ont su être là pour nous, qu'ils étaient présents quand nous avions besoin d'eux, nous développons le sentiment que ce monde est sécuritaire. La confiance prend le pas sur la peur, et nous osons explorer ce monde. Si nos parents n'ont pas su nous rassurer, nous risquons d'avoir trop peur pour avancer. Si cette confiance fondamentale n'a pas pu se bâtir, il est nécéssaire de l'acquérir plus tard. Nous y reviendrons.

_________________
L'homme est un dieu tombé qui se souvient des cieux. (Lamartine)
avatar
Ungeduld
Habitué
Habitué

Masculin Nombre de messages : 285
Age : 52
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 11/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brouillon de livre !

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum