Et la langue française au Québec ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Et la langue française au Québec ?

Message par Yanou le Lun 4 Aoû - 15:17

Ce midi j'écoutais un journaliste québécois G. Proulx qui conversait avec le ministre libéral de la culture ...de Charest , j'ai alors pris conscience du pb ... de la langue française en Amérique du Nord !! ( je m'en doutais un peu d'ailleurs !! ) qu'en pensez-vous ? en particulier le pb de l'embauche ds des entreprises de moins de 50 salariés ... Idea

Yanou
Visiteur
Visiteur

Masculin Nombre de messages : 20
Localisation : Ste-Adèle PQ
Date d'inscription : 26/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et la langue française au Québec ?

Message par Ungeduld le Sam 9 Aoû - 10:11

Yanou a écrit:Ce midi j'écoutais un journaliste québécois G. Proulx qui conversait avec le ministre libéral de la culture ...de Charest , j'ai alors pris conscience du pb ... de la langue française en Amérique du Nord !! ( je m'en doutais un peu d'ailleurs !! ) qu'en pensez-vous ? en particulier le pb de l'embauche ds des entreprises de moins de 50 salariés ... Idea

On dirait que ton sujet est passé inaperçu... Je viens de le voir pour ma part.

J'entends souvent dire que les lois ne règleront rien, que c'est notre manière de parler le français qui est la pire menace pour notre langue, etc. Je note cependant que, depuis l'adoption de la loi 101, on a noté une nette francisation des immigrants. De fait, quand bien même nous parlerions tous comme des académiciens, cela ne rendrait pas notre langue plus attractive pour autant, dans un contexte nord-américain où l'anglais domine largement. La loi 101 comporte encore beaucoup trop de trous, comme celui que tu mentionnes.

Un autre, qui représente une menace plus grande encore, est de permettre aux enfants d'immigrants ayant fait une partie de leur scolarité en anglais de la poursuivre ici dans cette langue. Je passais régulièrement devant plusieurs écoles anglaises pour me rendre à mon travail, et je constatais que les enfants qui fréquentaient ces écoles n'étaient manifestement pas des petits anglophones, mais des immigrants - la majorité était d'origine asiatique.

Un autre problème est que notre gouvernement offre des services en anglais aux immigrants qui le demandent. Nous leur envoyons de cette manière un bien mauvais message ! Le français n'est pas la seule langue officielle au Québec - ce qui est pourtant le cas, juridiquement - et elle devient même facultative, quand il est possible de recevoir tous les services et de travailler en anglais.

Nous sommes trop peu nombreux, trop peu puissants économiquement, pour imposer notre langue par notre seul rayonnement. C'est plate, mais il faut l'imposer par des lois. Nous n'avons pas le choix, si nous voulons continuer à parler français dans 50 ans. Si nous envoyons aux immigrants le message qu'ils peuvent choisir leur langue d'usage, ils passeront par la force des choses à l'anglais et, la démographie aidant nous, francophones, deviendront minoritaires au Québec. C'est déjà ce qui se passe sur l'île de Montréal.

Je n'attends rien de ce gouvernement, mais j'espère que, si le Parti Québécois est élu, qu'il ne sombrera pas dans le politically correct en n'osant pas adopter des mesures vraiment efficaces, qui seront nécéssairement décriées comme étant des atteintes à la liberté par certains qui confondent liberté et laisser faire.

_________________
L'homme est un dieu tombé qui se souvient des cieux. (Lamartine)
avatar
Ungeduld
Habitué
Habitué

Masculin Nombre de messages : 285
Age : 52
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 11/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et la langue française au Québec ?

Message par Diane le Dim 10 Aoû - 21:58

Un autre problème est que notre gouvernement offre des services en anglais aux immigrants qui le demandent. Nous leur envoyons de cette manière un bien mauvais message ! Le français n'est pas la seule langue officielle au Québec - ce qui est pourtant le cas, juridiquement - et elle devient même facultative, quand il est possible de recevoir tous les services et de travailler en anglais.

Je peux te dire pour être bénévole et travailler fort a l'intégration des immigrants, qu'a Trois-Rivières si un immigrant demande des services en anglais, il n'en n'aura pas.
Les immigrés qui arrivent et ne parlent par exemple que le swahili comme mon jumelage a ma petite famille congolaise, sont automatiquement et immédiatement dirigés vers les classes de francisation. Jamais d'anglais dans le décor. Impensable.

_________________
"il faut beaucoup de chaos en soi pour accoucher d'une étoile qui danse"
Nietzsche
avatar
Diane
Participant
Participant

Féminin Nombre de messages : 160
Localisation : Champlain a l'Île Val d'Or.
Date d'inscription : 14/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://les-petits-torrieux.darkbb.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et la langue française au Québec ?

Message par Ungeduld le Lun 11 Aoû - 8:00

Diane a écrit:
Un autre problème est que notre gouvernement offre des services en anglais aux immigrants qui le demandent. Nous leur envoyons de cette manière un bien mauvais message ! Le français n'est pas la seule langue officielle au Québec - ce qui est pourtant le cas, juridiquement - et elle devient même facultative, quand il est possible de recevoir tous les services et de travailler en anglais.

Je peux te dire pour être bénévole et travailler fort a l'intégration des immigrants, qu'a Trois-Rivières si un immigrant demande des services en anglais, il n'en n'aura pas.
Les immigrés qui arrivent et ne parlent par exemple que le swahili comme mon jumelage a ma petite famille congolaise, sont automatiquement et immédiatement dirigés vers les classes de francisation. Jamais d'anglais dans le décor. Impensable.

Malheureusement, c'est loin d'être le cas à Montréal, là où se concentrent 80% de l'immigration au Québec ! Il est très facile de ne vivre qu'en anglais à Montréal et, pour avoir travailler à ville St-Laurent, là où il y a beaucoup d'immigrants, la majorité d'entre eux choisissent cette langue - et réussissent même, bien souvent, à se faire admettre dans les écoles anglaises du coin, qui débordent d'élèves venant de l'étranger !

On a même eu la mauvaise idée de construire un hôpital universitaire anglophone, qui desservira un bassin bien plus large que celui de notre petite communauté anglophone ! Bref, ce seront encore des immigrants qui iront s'y faire soigner en anglais - et qui y travailleront aussi, comme on le voit dans les autres hôpitaux anglophones de Montréal.

On dirait qu'on fait tout ici pour angliciser les immigrants !

_________________
L'homme est un dieu tombé qui se souvient des cieux. (Lamartine)
avatar
Ungeduld
Habitué
Habitué

Masculin Nombre de messages : 285
Age : 52
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 11/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et la langue française au Québec ?

Message par Yanou le Mer 13 Aoû - 1:55

Et les autochtones ds tout cela ? Crying or Very sad

Yanou
Visiteur
Visiteur

Masculin Nombre de messages : 20
Localisation : Ste-Adèle PQ
Date d'inscription : 26/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et la langue française au Québec ?

Message par Ungeduld le Mer 13 Aoû - 9:34

Yanou a écrit:Et les autochtones ds tout cela ? Crying or Very sad

C'est-à-dire ? Tu parles des Amérindiens ?

_________________
L'homme est un dieu tombé qui se souvient des cieux. (Lamartine)
avatar
Ungeduld
Habitué
Habitué

Masculin Nombre de messages : 285
Age : 52
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 11/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et la langue française au Québec ?

Message par Diane le Mer 13 Aoû - 11:00

Les autochtones quand ils ne parlent pas leur dialecte ils parlent en grande majorité anglais comme langue seconde.

Sauf là où j'étais chez les Weymontachie, eux ils parlent français et aussi les hurons de Loretteville , les seuls amérindiens riches du Canada je crois, les hurons étaient des commerçants et ils ont acquis tôt le sens des affaires, et les innus de Pointe Bleu dont mon meilleur ami Vital est issu. Sinon a Kuujjuaq c'est anglais, Kanasetake c'est anglais et la plupart des autres.

_________________
"il faut beaucoup de chaos en soi pour accoucher d'une étoile qui danse"
Nietzsche
avatar
Diane
Participant
Participant

Féminin Nombre de messages : 160
Localisation : Champlain a l'Île Val d'Or.
Date d'inscription : 14/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://les-petits-torrieux.darkbb.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et la langue française au Québec ?

Message par Claudius le Mer 13 Aoû - 11:34

Je vous comprends, mais malheureusement, le fait de ne parler que français ferme beaucoup de portes si on veut voir ailleurs qu'autour de sa maison aujourd'hui.
En ces temps où l'emploi est chiche (en France tout au moins) celui qui ne parle pas l'anglais a un gros handicap pour faire carrière ou tout simplement pour démarrer une vie professionnelle. On peut le regretter, bien sûr, mais c'est une réalité qu'il est inutile de se cacher.
avatar
Claudius
Visiteur
Visiteur

Masculin Nombre de messages : 28
Localisation : France, Moissy-Cramayel
Date d'inscription : 15/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et la langue française au Québec ?

Message par Ungeduld le Mer 13 Aoû - 11:36

Diane a écrit:Les autochtones quand ils ne parlent pas leur dialecte ils parlent en grande majorité anglais comme langue seconde.

Sauf là où j'étais chez les Weymontachie, eux ils parlent français et aussi les hurons de Loretteville , les seuls amérindiens riches du Canada je crois, les hurons étaient des commerçants et ils ont acquis tôt le sens des affaires, et les innus de Pointe Bleu dont mon meilleur ami Vital est issu. Sinon a Kuujjuaq c'est anglais, Kanasetake c'est anglais et la plupart des autres.

Dommage que Quartzie ne soit pas là pour quelques semaines, parce que c'est un sujet qui lui tient à coeur. Il faut bien parler d'acculturation dans leur cas. On a tout fait pour les franciser - ou les angliciser - en envoyant leurs enfants dans des pensionnats. Ils y ont perdu leur langue, et leur innocence aussi, car ils y ont souvent subit des abus sexuels. Heureusement, depuis quelques années, on assiste à un retour des langues amérindiennes. L' Atikamekw, parlé à Wemotaci, est une langue aux belles sonorités, très douces. Il y a de belles richesses dans ces cultures et ces langues, richesses dont nous ignorons tout - moi le premier.

_________________
L'homme est un dieu tombé qui se souvient des cieux. (Lamartine)
avatar
Ungeduld
Habitué
Habitué

Masculin Nombre de messages : 285
Age : 52
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 11/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et la langue française au Québec ?

Message par Ungeduld le Mer 13 Aoû - 11:44

Claudius a écrit:Je vous comprends, mais malheureusement, le fait de ne parler que français ferme beaucoup de portes si on veut voir ailleurs qu'autour de sa maison aujourd'hui.
En ces temps où l'emploi est chiche (en France tout au moins) celui qui ne parle pas l'anglais a un gros handicap pour faire carrière ou tout simplement pour démarrer une vie professionnelle. On peut le regretter, bien sûr, mais c'est une réalité qu'il est inutile de se cacher.

Bien sûr, les Québécois francophones sont bien conscients de cela, et beaucoup sont bilingues. Je ne crois pas que la majorité des Québécois en ait contre la langue anglaise. Nous baignons ici dans la culture nord-américaine, qui s'exprime en anglais majoritairement. Nous n'en sommes pas du tout coupés, et nous ne le désirons pas non plus !

Là où le bât blesse, c'est lorsque des immigrants choisissent l'anglais comme langue d'usage, au détriment du français. Dans certains coin de Montréal, il est difficile de se faire servir en français dans les commerces, et si on y travaille, on doit adopter l'anglais. Nous voulons vivre en français. L'Amérique du Nord est grande, alors pourquoi venir ici pour nous imposer une langue qui n'est pas la nôtre ? Ça devient révoltant parfois. On se sent colonisés.

_________________
L'homme est un dieu tombé qui se souvient des cieux. (Lamartine)
avatar
Ungeduld
Habitué
Habitué

Masculin Nombre de messages : 285
Age : 52
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 11/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et la langue française au Québec ?

Message par Diane le Mer 13 Aoû - 11:44

Claudius a écrit:Je vous comprends, mais malheureusement, le fait de ne parler que français ferme beaucoup de portes si on veut voir ailleurs qu'autour de sa maison aujourd'hui.
En ces temps où l'emploi est chiche (en France tout au moins) celui qui ne parle pas l'anglais a un gros handicap pour faire carrière ou tout simplement pour démarrer une vie professionnelle. On peut le regretter, bien sûr, mais c'est une réalité qu'il est inutile de se cacher.

Tu as tout a fait raison et c'est très réaliste comme point de vue...idem ici tu sais Claudius, si tu ne parles pas anglais tu es handicappé niveau travail souvent très très souvent. Même mon chum qui n'a pas besoin d'anglais le déplore tellement quand il me voit écouter des émissions anglaises ou lire des parutions anglaises qui sortiront en français certes mais beaucoup plus tard.

Et c'est vrai que parfois je monte le ton et exige d'être servie en français a Montréal quand j'y vais, ici et a Québes cela n'existe pas, Trois-Rivières et Québec sont exclusivement français...mais Montréal c'est la catastrophe ambulante de la langue française!!!!!!!

_________________
"il faut beaucoup de chaos en soi pour accoucher d'une étoile qui danse"
Nietzsche
avatar
Diane
Participant
Participant

Féminin Nombre de messages : 160
Localisation : Champlain a l'Île Val d'Or.
Date d'inscription : 14/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://les-petits-torrieux.darkbb.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et la langue française au Québec ?

Message par Ungeduld le Mer 13 Aoû - 12:12

Diane a écrit:
Claudius a écrit:Je vous comprends, mais malheureusement, le fait de ne parler que français ferme beaucoup de portes si on veut voir ailleurs qu'autour de sa maison aujourd'hui.
En ces temps où l'emploi est chiche (en France tout au moins) celui qui ne parle pas l'anglais a un gros handicap pour faire carrière ou tout simplement pour démarrer une vie professionnelle. On peut le regretter, bien sûr, mais c'est une réalité qu'il est inutile de se cacher.

Tu as tout a fait raison et c'est très réaliste comme point de vue...idem ici tu sais Claudius, si tu ne parles pas anglais tu es handicappé niveau travail souvent très très souvent. Même mon chum qui n'a pas besoin d'anglais le déplore tellement quand il me voit écouter des émissions anglaises ou lire des parutions anglaises qui sortiront en français certes mais beaucoup plus tard.

Et c'est vrai que parfois je monte le ton et exige d'être servie en français a Montréal quand j'y vais, ici et a Québes cela n'existe pas, Trois-Rivières et Québec sont exclusivement français...mais Montréal c'est la catastrophe ambulante de la langue française!!!!!!!


J'ai travaillé à ville St-Laurent, et c'était l'enfer ! Non seulement, je devais travailler majoritairement en anglais, là où j'étais, mais il arrivait même que des clients se montrent offusqués quand je les abordais en français ! Quand j'allais dans certains commerces autour, c'était le festival des airs bêtes dès que des mots de français franchissaient ma bouche. Et si j'insistais pour me faire servir en français, on me traitait comme si j'étais un client capricieux... Aye, ça se peux-tu ! fou On se sent comme si on était invisibles, comme si on n'existait pas. Leur attitude était claire : ils vivaient en Amérique eux, et c'est en anglais que ça se passe en Amérique. Point. Quand j'allais à mon travail, j'avais l'impression de traverser une frontière invisible et de me retrouver dans un pays étranger. Pas agréable du tout comme sentiment à force.

_________________
L'homme est un dieu tombé qui se souvient des cieux. (Lamartine)
avatar
Ungeduld
Habitué
Habitué

Masculin Nombre de messages : 285
Age : 52
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 11/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et la langue française au Québec ?

Message par Yanou le Mer 13 Aoû - 19:09

En tout cas avec moi vs avez récolté un migrant français ...!!! Mon père était prof' d'anglais ...ça m'a porté un coup ! lol !! ( je l'ai eu comme prof' en secondaire !!)
Ps : il a été prof' de littérature française à Victoria ...donc tout n'est pas perdu !!! Very Happy

Yanou
Visiteur
Visiteur

Masculin Nombre de messages : 20
Localisation : Ste-Adèle PQ
Date d'inscription : 26/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et la langue française au Québec ?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum